HADOPI à terre

loi-hadopi-censureeLe conseil constitutionnel vient de déposséder l’HADOPI de tout pouvoir de sanction. En d’autres termes, l’HADOPI ( Haute Autorité pour la Diffusion des Œuvres et la Protection des Droits sur Internet )  ne peut plus qu’envoyer des mails et des lettres recommandées ( sur le budget de nos impôts !! ) et donner des autocollants « plateforme de téléchargement légal » aux sites qui en feront la demande.

Je ne vous invite pas à lire la décision du conseil constitutionnel. J’ai du mal à croire qu’on puisse soutenir que « chacun doit connaitre la loi » alors que seulement la comprendre serait déja miraculeux.

Maitre Eolas se fit déja plus clair envers les profanes de la langue de loi un propose un décryptage bienvenu. Au pire, les « vrais » journalistes sont là (j’ai pas vu VGE signer la décision du conseil constitutionnel mais si 20minutes le dit…).

Cependant l’HADOPI n’est qu’une bataille, la guerre pour la sauvegarde de notre liberté est loin d’être finie. Le fusible Albanel est périmé ? Sarko est téméraire dans l’écrasement de toute opposition, ce qui passe nécessairement par le contrôle des citoyens. Ce n’est pas pour rien qu’il a écrit directement à Barroso pour supprimer l’amendement 138 du paquet Telecom européen.

L’HADOPI v2.0  va revenir sur le tapis (une réunion de crise autour de Sarko a eu lieu pour relancer le texte ce jeudi), puis la LOPPSI… N’oubliez pas son crédo :  « Si il faut aller plus loin, on ira plus loin »… à n’importe quel prix ?

J'aime(0)Ferme-la !(0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>