Diablo 3 ne marche plus

Le modèle économique de Diablo 3 continue de faire des dégats. Pour rappel, une connexion Internet est obligatoire pour jouer à ce jeu, même en mode solo, car une partie du contenu du jeu provient des serveurs (pop des monstres, des objets, sauvegarde des personnages).

Suite à une mise à jour du jeu, obligatoire pour continuer à jouer, le jeu a décidé de faire planter Wine et mon ordi avec (voir bugs #30849 et #30920). Comme le jeu n’est pas supporté sous Linux par l’éditeur, on ne peut bien sûr pas râler…

Mais bon j’ai acheté le jeu car il fonctionnait sous Wine :-/

Bref, une raison de plus de ne pas suivre cette mode de « service de jeu en ligne ». Je retourne sur HoN qui a un support natif de Linux.

PS: la mise à jour du jeu demande l’acceptation de nouvelles CGU (sûrement liées à l’arrivée de l’hôtel des ventes en €). Si on refuse ces nouvelles CGU, ça ne désactive pas l’hôtel des ventes, non, ca interdit carrément de continuer de jouer au jeu !!! C’est vraiment très fort.

L’Hôtel des Ventes (AH) de Diablo 3

Je vais essayer de pronostiquer le comportement de l’Hôtel des Ventes (AH) de Diablo 3.

Joueurs bas/moyen niveau (< 60)

En mode de jeu normal, on ramasse énormément d’objets rares. La progression de jeu est rapide et les objets que l’on porte ne sont pas intéressants bien longtemps.

Aussi, je pense que le prix des objets rare pour bas niveau va continuer de baisser car ils sont inutiles pour le reste du jeu, en abondance, et avec peu d’acheteurs près à mettre bcp d’argent dedans.

De l’intérêt de l’AH pour les joueurs bas/moyen niveau (< 60)

J’ai fait l’erreur d’acheter des objets pour mon perso niveau 20 à l’AH pour une poignée de pièces d’or. Je me suis retrouvé avec un personnage suréquipé qui tuait tous les monstres en 1 clic. Ca m’a pourri mon expérience de jeu car il n’y avait plus de tactique à adopter, plus adrénaline à esquiver les coups, bref le jeu est devenu fade.

Le jeu en mode normal est calibré pour une ascension sans AH. Les métiers sont là pour transformer son or en équipement pour palier à la malchance si on ne trouve pas d’objets intéressants. L’AH peut aider les joueurs en proie à des difficultés pour continuer à avancer tranquillement. Bref l’AH est surtout utile aux joueurs occasionnels.

Joueurs haut niveau (= 60)

Les objets dans Diablo sont réutilisables et jamais liés. On gagne continuellement de l’or dans le jeu sans jamais vraiment en dépenser. Le nombre d’objets intéressants ramassés au niveau 60 est très faible. Il s’en suit donc que le prix des objets de haut niveau va continuer de grimper au fur et à mesure que  la masse monétaire de l’ensemble des joueurs continuera de grossir.

En mode armageddon, l’équipement s’avère essentiel pour progresser et le seul moyen de l’obtenir est l’AH compte tenu des faibles chances de ramasser un objet qui vous soit utile. L’argent n’est qu’une monnaie d’échange. Dès lors quand l’AH avec de vrais € va sortir, il est probable que les détenteurs d’items de bon niveau vont essayer de les vendre prioritairement en € car l’or de D3 ne leur sert pas vraiment.

Pour les acheter, il s’agit également d’un échange temps/or/€. Et il peut être très frustrant d’être bloqué dans le jeu faute d’avoir l’équipement adéquat et penser qu’il faut passer xxx heures pour acquérir l’or ou avoir la chance permettant de posséder l’équipement qui permette de progresser.

Il y a cependant un espoir que le prix des items moyens va diminuer fortement au bout d’un moment quand tous les lvl 60 seront équipés permettant aux nouveaux entrants de finir le jeu sans trop de frais si la demande se tarrit.

Les métiers seront utiles quand les items à l’AH seront tellement élevés qu’il sera intéressant de dépenser des fortunes dans l’entraînement d’un métier et subir le hasard des stats aléatoires sur les objets fabriqués.

De l’intérêt de l’AH pour les joueurs haut niveau (= 60)

L’AH est conçue comme un passage obligé pour progresser dans le jeu. L’ouverture de l’AH en €, l’inflation de l’or et plus tard du mode PVP ne vont pas arranger les choses. Il faut jouer sur la spéculation des objets de très haut niveau et se préparer à sortir la CB si vous n’arrivez pas à suivre. Sinon, vous pouvez aussi considérer le jeu comme terminé en mode Enfer, voir recommencer un personnage et ainsi refuser de rentrer dans la spirale nauséabonde que propose Blizzard. Après tout ce n’est qu’un jeu et le plus important est de s’amuser.

 

 

Encore une preuve qu’ utiliser un système Linux n’est pas forcément se couper du monde du jeu vidéo.


Diablo 3 est sorti le 15 mai avec 3 millions de ventes le premier jour. C’est dire si ce jeu suscitait l’envie.

Pour y jouer sous Linux, Wine n’était pas près et l’ajout de patchs était nécessaire (ce qui implique habituellement de recompiler Wine par soit même).

Mais il y a PlayOnLinux, un outil de simplification de l’usage de Wine qui fournit une version de Wine spéciale Diablo 3 :-).

J’ai installé Diablo 3 avec PlayOnLinux et tout s’est passé le plus simplement du monde sur mon système (Debian squeeze x64). Il suffit de lui fournir l’installeur fourni sur le site de Blizzard et d’attendre que le programme se télécharge et s’installe. Bravo à l’équipe PlayOnLinux.

Le jeu fonctionne ensuite parfaitement (attendez que le jeu soit complètement téléchargé avant de râler) mais c’était sans compter sur les bugs des drivers graphique de ma carte ATI. Les derniers drivers en date (v12.4) font apparaître des artefacts dans le jeu (textures qui manquent ou clignotent, effets de lumière pixellisés) et la solution que j’ai trouvée est de revenir à la version 12.1.

Au niveau performance, j’ai aussi remarqué un manque d’optimisation dont je ne sais si il est imputable à Blizzard ou ATI. En effet, diminuer la qualité graphique du jeu n’améliore pas les performances contrairement à certaines réglages étranges. Désactiver les limiteurs d’IPS (images par seconde) et utiliser le mode plein écran dans le jeu améliore les performances et supprime des bugs. Bref, c’est jouable tranquille sur ma ATI HD 4770.

Sur le jeu lui-même, passé la première impression plutôt bonne on découvre un scénario pauvre et un gameplay répétitif sans innovation par rapport aux bases du hack & slash. 0% de RPG, 0% de tactique et un jeu Hl (une fois le niveau max atteint) qui se cherche. D’où une grosse différence de note entre les tests des journaux et les utilisateurs.

Ca fait quand même mal pour 60€ déboursé sans revente possible. Je préfère finalement HoN qui est bien plus agréable à jouer dans la durée, dispose d’un client natif Linux et coute bien moins cher.