Steam sur Linux, aubaine ou danger?

steamValve est très inquiet du virage stratégique qu’à pris Microsoft avec Windows 10.

Microsoft espère à terme tirer ses revenus d’une commission sur le magasin d’application inclus dans Windows 10. Il s’alignerait donc sur le modèle économique de Google (PlayStore), Apple (Apple Store)… et Valve (Steam)

Il est donc urgent que Valve trouve un moyen de moins dépendre de Microsoft car celui-ci va, tôt ou tard (Windows 10 représente déjà 30% des joueurs de Steam), décider d’une confrontation directe sur Windows pour récupérer ses parts de marchés. Et il est facile de savoir qui va gagner.

Une des réponses de Valve est d’essayer de remplacer Windows par Linux comme base technique. On en voit pour l’instant les balbutiements (Steam porté sous Debian, affichage déporté avec BigPicture, SteamOS : la distribution linux où Steam est l’unique interface avec laquelle interagit l’utilisateur, incitation au portage de jeux AAA sur SteamOS)
Il est évident que l’objectif à terme pour Valve est de proposer une console de jeux basée sur SteamOS où Steam sera l’unique interface utilisateur. C’est le schéma de Google avec Android.

Cela permettra à Valve d’accéder au marché colossal des consoles de jeux et de concurrencer les PlayStation et Xbox. L’intérêt de la console de Valve sera à mon avis le prix moindre des jeux (pas 60€ comme chez les concurrents).

Dans la foulée, Steam est aussi disponible sur Debian. Faut-il s’en réjouir?
Steam a selon moi de sérieux défauts qui vont à l’encontre des principes du logiciel libre (ce pourquoi j’utilise Debian):

  1. On ne peut pas auditer le comportement de ce logiciel (code source fermé).
    Steam peut librement accéder aux données personnelles de notre /home.
    On ne peut pas vérifier qu’il ne comporte pas de backdoor pour le gouvernement américain.
    Steam enregistre votre comportement (Quels logiciels Steam vous utilisez, quand et et pendant combien de temps).
  2. Steam promeut et facilite la distribution de logiciels à code source opaque et avec DRM sur notre OS libre.
    Steam est le système DRM par excellence. Vous êtes obligé d’accepter les conditions d’utilisation actuelles et futures de Steam pour continuer à utiliser les logiciels distribués par cette plateforme. Pour que le DRM fonctionne, le code source de l’application exécutée ne peut être dévoilé.

Dans ces conditions, je pense qu’il faut regarder l’avancée de Steam avec intérêt mais aussi avec grande attention.

Bien que son arrivée sur Linux apporte un regain d’intérêt à la pile graphique.Steam représente l’opposé du mouvement du logiciel libre. Valve développe uniquement les briques techniques nécessaires pour développer son business. Je n’ai pas encore vu de code source libre chez Valve…

J'aime(4)Ferme-la !(0)

Related Posts:

Bons jeux vidéos 2015

Voici la liste des jeux que j’ai adoré récemment (tous ne sont pas sortis en 2015), par ordre de préférence :

  • Mad Max
  • Ryse son of Rome (beat them all jouissif et jeu magnifique)
  • Shadow of Mordor (si vous aimez assassin’s creed)
  • Victor Vran (si vous trouvez que diablo 3 manque de challenge niveau gameplay)
  • Tomb Raider (2013) (si vous aimez les films d’action interactifs)
  • Watch dogs (GTA avec des gadgets à la James bond (le smartphone remplace la montre))
  • Saint row 3 (si vous trouvez GTA un peu plan-plan)
  • Castlevania Lord of Shadow (level design magnifique et pourtant le jeu date de 2010!)
  • Grid 2 (si vous aimez la conduite en drift. Le comportement de chaque voiture est vraiment différent)
  • Magicka (concept à part à entière. construisez vos sorts en live en fonction de la situation)
  • Max Payne 3 (point and shoot)

Mad Max fut vraiment un coup de cœur. Si vous avez aimé l’ambiance du film Fury Road, foncez. Vous la retrouverez entièrement dans le jeu.

  • Les décors sont splendides, de vrais tableaux interactifs avec une gestion jour/nuit continue. Chaque zone a son atmosphère tout en restant dans le thème du désert apocalyptique.
  • Le level design est monstrueux, chaque centimètre semble avoir été étudié. Je ne crois pas qu’il y ait une once d’auto génération de terrain alors que le monde est énorme. On peut traverser le jeu sans le fouiller, mais si on le fouille, on trouve des centaines de camps, grottes, cachettes différentes et même des raccourcis. D’habitude, le jeu nous guide pour explorer l’ensemble du contenu/travail des développeurs. Là c’est l’inverse, la trame principale ne vous oblige qu’à découvrir que 20 % du jeu. Ça fait une drôle d’impression de sortir des sentiers battus et de découvrir des décors et des camps de toute beauté. Çà donne l’impression de vivre une expérience plus personnelle et non de suivre une histoire planifiée.
  • Le jeu est super fluide et bien optimisé. La beauté se fait avec le sable, la lumière, la colorimétrie…
  • On voit à des kilomètres au loin. Et rien n’est faux. Les fumées au loin correspondent vraiment à des cheminées et avec des choses à voir si vous en rapprocher. C’est presque si vous pouviez voir jusqu’à l’autre bout de la carte du jeu en permanence.
  • Le système de combat est basique mais jouissif. Un bouton pour taper, un pour parer, un pour esquiver. Et vous enchaînez…
  • Le jeu vous colle un compagnon tout au long de l’aventure. C’est fin. Ca casse le sentiment de solitude qui pourrait s’emparer de vous et ça a bien plus de répartie qu’un animal domestique. C’est une bonne idée à reprendre dans d’autres jeux je trouve.

Et vous, c’est quoi votre top cette année?

J'aime(1)Ferme-la !(0)

Related Posts:

Acheter ses jeux moins cher sur Internet

Je découvre, un peu tard, le phénomène des sites de ventes de clé Steam sur Internet.

De nombreux sites web se sont fait une spécialité d’acheter des jeux dans les pays ou le prix légal des jeux est moins cher (car adapté aux revenus locaux, par exemple en Pologne) pour les revendre aux acheteurs situés dans les pays où le prix est plus élevé (France, Allemagne, etc.. ). C’est d’autant plus facile si il ne s’agit que de transporter la clé Steam d’un pays à l’autre !

Au final, vous pouvez donc acheter une clé Steam officielle (achetée légalement) à un prix défiant toute concurrence (jusqu’à -75% sur un jeu AAA à sa sortie). Voici quelques exemples de sites qui font cela :

Les sites sont parfois encore plus malins dans leur business en se contentant du rôle d’intermédiaire entre l’acheteur et le vendeur de clé. Ainsi ils n’ont même pas de stock ! Du coup, il y a un risque non nul que vous puissiez acheter un clé volée (achetée avec un CB volée par exemple). Donc attention quand même, car Steam pourrait vous retirer votre jeu acheté si c’est le cas.

J'aime(1)Ferme-la !(0)

Related Posts:

Middle Earth : Shadow of Mordor, jeu de l’année 2014

Je viens d’acheter ce jeu (en français: La Terre du Milieu: L’Ombre du Mordor) et il est  vraiment excellent.

Il est selon moi le digne descendant d’Assassin’s creed 2. On retrouve les joies d’un monde ouvert à la grimpette, aux assassinats fourbes et aux combats dynamiques à l’épée.

Au début du jeu, vous n’avez que quelques compétences et vous évitez les combats. Vous cherchez à disperser les ennemis pour les éliminer toujours en un contre un. Vous retrouver contre un Boss est un vrai challenge et la fuite souvent la meilleure option.

Si un ennemi arrive à vous tuer, alors il devient plus puissant… Donc vous voyez la logique.

Une fois la première moitié du jeu achevée, vous obtiendrez le pouvoir de prendre le contrôle des ennemis, Boss y compris. Le jeu prends alors une autre tournure puisqu’on peut manigancer des rencontres avec un Boss où l’on vient aussi avec ses petits copains :D

Enfin, à la fin du jeu, vous aurez obtenus des compétences si puissantes (téléportation, étourdissement de zone, enchaînements de coups finaux, prise de contrôle de bête, etc…) que vous pourrez enchaîner 50 ennemis sans prendre de coup et vous vous demandez quelle est la manière la plus « cool » d’arriver à vos fins.

Reprenant des idées de Far Cry 3, l’environnement qui vous entoure est toujours imprévisible. Votre approche furtive peut être mise à mal par l’arrivée d’une grosse bête méchante dont il vous faut vous débrouiller sans rameuter tous les environs. Dans le même esprit, vous pouvez libérer une bête qui se trouverait dans une cage pour semer la zizanie dans les lignes ennemies.

Le système de combat est très bien fait. On cherche toujours le combat contre le plus petit nombre d’ennemis. Se faire prendre en surnombre n’apportant que des inconvénients. Au bout de quelques enchaînements réussis, vous pouvez porter un coup puissant accompagné d’une cinématiques. Les développeurs ont très bien équilibré le système. On ne peut pas kiter (limitation du nombre de flèches). Un bouclier est toujours un problème. Les gros soldats au corps à corps font bien mal à votre barre de vie. Les mécaniques du combats restent valides tout au long de votre progression dans le jeu.

Idée géniale : il n’y a pas de potion de vie pour vous tirer d’un mauvais pas. Au lieu de ça, lorsque vous recevez le coup fatal, vous pouvez l’esquiver si vous réussissez un QTE aléatoire. Le QTE est suffisamment difficile (rapide) et aléatoire pour que vous ne comptiez pas sur ce mécanisme (le moindre échec, c’est la mort et la mort, c’est rendre votre ennemi encore plus dur à battre la prochaine fois) mais quand vous vous sauvez la vie avec, vous êtes heureux.

Les Boss ont un certain nombre de points faibles que vous avez l’obligation d’exploiter pour pouvoir les battre. Au fur et à mesure qu’ils gagnent en puissance (suite à vos défaites notamment), ce nombre diminue jusqu’à 1. Ce qui réduit le nombre d’approches possibles. Ainsi chaque boss a son identité. Par exemple, je me suis retrouvé face à un Boss  de type combattant lourd et avec bouclier. L’ayant un peu sous estimé, je ne m’étais pas renseigné sur ses points faibles et ait donc péri sous sa lame malgré mon courage. Au final, il s’est retrouvé avec pour seul point faible était d’avoir peur de la plus grosse bête du jeu. Je ne vous dit pas la galère pour le battre ensuite : Epique !

Niveau graphique, le jeu est magnifique et très fluide sur ma Radeon 280X. Il existe un pack texture HD (toujours fluide également). Attention aux vidéos que vous trouvez, car je suppose qu’il y a une différence de qualité entre les versions consoles et PC.

Le jeu est disponible sous Linux via Steam. Cependant, d’après ce que lis sur Internet, seul le driver propriétaire Nvidia permet d’en profiter convenablement pour l’instant.

A noter que l’installation nécessite 40Go sur votre disque, oups !

J'aime(0)Ferme-la !(0)

Related Posts:

Victor Vran, un très bon Diablo-like sous Linux

J’ai récemment découvert le jeu Victor Vran, et je vous le recommande vraiment si vous aimez les Diablo-like (ARPG).

victorvranA première vue ça ressemble graphiquement à Diablo 3, mais le développeur Haemimont (qui a réalisé Tropico 3 & 4) a intégré beaucoup de bonnes idées qui changent profondément le style du jeu :

  • Il faut éviter les attaques ennemies pour survivre. Il y a un mécanisme pour faire une roulade d’esquive, les ennemis ont lancent des projectiles assez lents (à tête chercheuses) ou rapides mais avec un animation permettant de prévoir leur trajectoire. Les ennemis au corps à corps ont aussi un rythme d’attaques qui permet de prévoir quand ils vont faire une attaque lourde et ainsi l’esquiver.
  • Ajouter à cela des compétences permettant d’assommer les ennemis proches quand on manie les armes de corps à corps et cela vous donne déjà un système de jeu au corps à corps bien plus viable que celui de Diablo 3.
  • Ainsi il fut facile de retirer les pièces d’armure de l’inventaire. C’est votre niveau d’expérience qui détermine votre nombre de point de vie.
  • Vous portez 2 armes, pouvez passer de l’une à l’autre d’une touche pendant le combat. Chaque type d’arme possède des compétences propres qui dictent la manière dont vous aller tuer les ennemis.
  • Les compétences d’armes sont au nombre de 3 : attaque rapide, coup spécial avec un temps de rechargement  de 3 sec, coup spécial avec un temps de rechargement de 5 sec. Déjà, ça rend le jeu plus sympa que dans Diablo car on ne peut pas rendre l’attaque rapide surpuissante, ce qui reviendrait à rendre inutile les autres compétences. Il faut toujours jongler entre les 3 compétences pour placer ses coups spéciaux au moment le plus opportun. Par exemple, sur certaines armes, le coup spécial peut toucher plusieurs ennemis alors que l’attaque rapide ne touche qu’une seule cible. Sur d’autres armes c’est l’inverse, et le coup spécial est une attaque dévastatrice mono-cible.
  • Pour rajouter du plaisir à bien coordonner ses attaques, il existe des moyens de s’affranchir des temps de rechargement des coups spéciaux. Sur certaines armes, si le coup spécial utilisé donne le coup de grâce à l’ennemi, alors le temps de rechargement est réinitialisé. Ce qui oblige à bien jauger si on va tuer l’ennemi avec ou pas… Sur d’autres, le temps de rechargement est réinitialisé si il fait un coup critique et sur cette arme, le coup suivant la 3ème attaque rapide sera forcément critique…
  • Il n’y a pas de classe de personnage. Et donc on passe d’un style de jeu à l’autre suivant l’envie du moment, le type d’ennemi et la qualité des armes trouvées. On peut  personnaliser son personnage avec des cartes que l’on récolte comme les autres objets sur les monstres décédés. Les cartes apportent des bonus (vol de vie à chaque coup, + de chances de coup critique, etc…) et il faut réfléchir un peu pour trouver la combinaison de cartes qui convient au style de jeu que l’on veut avoir.
  • Les potions de santé ont un temps de rechargement (assez long) comme dans Diablo 3. Mais elles restaurent un pourcentage de la barre de vie maximum et non un montant fixe de point de vie. Ce qui fait que les potions ne deviennent pas obsolètes quand on monte de niveau. La potion de base restaurent 60% de la barre de vie. D’autres plus rares permettent d’en restaurer 100%.
  • La difficulté est contrôlable à tout moment par le joueur. Il y a 5 maléfices à activer. Par exemple, les ennemis peuvent gagner en armure et avoir une régénération de vie, se déplacer et attaquer plus vite, faire 50% plus de dégâts, le héros peut perdre de la vie continuellement, des ennemis champions peut remplacer les ennemis classiques. Les activer donne un bonus en gain d’XP et d’objets trouvés.
  • Le jeu fonctionne hors ligne en solo. Il est facile de faire des parties à plusieurs. On ne peut pas échanger d’objets, ce qui permet de garder intact le plaisir de l’objet trouvé.
  • Il existe un système de transmutation pour améliorer les objets (armes, cartes, etc…). En combinant des objets de moindre qualité, il y a une faible chance de créer un objet de qualité supérieure. Ainsi, même les objets pas terribles peuvent servir et comme la transmutation coûte de l’argent.
  • Chaque niveau est créé à la main et non aléatoirement.
  • On peut sauter partout et découvrir des zones secrètes dans chaque niveau grâce au double saut.

Voila, je vous conseille la manette pour y jouer (pour l’esquive et le ciblage rapide des ennemis)

Vous pouvez l’acheter sur GoG (sans DRM) ou sur Steam pour 20€ et il marche très bien sous Linux avec les drivers libres AMD (Testé sur Debian Jessie + Mesa 10.5/6 + Radeon 280X avec les détails maximum)

J'aime(1)Ferme-la !(0)

Related Posts:

SteamOS continue d’être basé sur Debian

Valve réitère sa confiance dans Debian pour fournir la base du système d’exploitation pour ses consoles de jeu.

Steam OS 2.0 sera basé sur Debian 8.1 qui est la version stable actuelle du projet Debian.

C’est une bonne nouvelle pour Debian qui s’attire l’intérêt des ingénieurs de Valve pour l’améliorer ainsi que pour les Debianeux qui peuvent s’attendre à un bon support « out of the box » des jeux Steam sur Debian 8.

J'aime(9)Ferme-la !(0)

Related Posts:

Ryse : Son of Rome

Ce jeu est un petit bijou de réalisation cinématographique.

Il y a un perfectionnisme dans les animations, les graphismes, la mise en scène qui laisse rêveur. Le gameplay est simple et répétitif mais vous passerez assurément un très bon moment devant ce « film interactif ». Le scénario et les cut-scenes sont tellement bien faites qu’en les mettant bout à bout, on en fait un film de 2 heures :

Disponible à moins de 15€ en solde (Windows uniquement).

J'aime(2)Ferme-la !(0)

Related Posts:

Gaming on Linux : le site d’actu des jeux vidéos sur Linux

Le site web gamingonlinux.com est une source assez exhaustive sur les jeux vidéos tournant sur Linux. Du moins c’est ce que j’ai trouvé de mieux pour l’instant, donc je vous en fait profiter.

Les sites de jeux vidéos sur Linux ayant la forte tendance à mourir, ca vaut son pesant d’or :) RIP jeuxlinux.fr

La top list des jeux auxquels j’ai joué sous linux :

Je les ai appréciés sous Linux (donc passé beaucoup de temps) et ils fonctionnent très bien. J’utilise actuellement une AMD Radeon 7850 avec le driver libre (mesa 10.5.5) sur Debian Jessie.

J'aime(1)Ferme-la !(1)

Related Posts:

Magicka

Je viens de découvrir un jeu très amusant : Magicka

C’est un hack and slash sorti en 2009, sans objets ni expérience à récolter. Votre personnage a quasiment accès à toutes ses pouvoirs dès le début. Le jeu se joue à la souris et au clavier. Au clavier, vous avez 8 touches, une pour chaque type élémentaire de magie, et vous pouvez les combiner comme bon vous semble. Pas de guide, pas de notice, improvisez. Exemple simple : Terre+glace et vous lancerez une boule de glace.

Il n’y a pas de barre de mana. Seule votre rapidité à exécuter les combinaisons de touches vous limitera dans votre fluidité de jeu. Mais battre les ennemis demande de la tactique et balancer des boules de feu à tout va sur un ennemi peu sensible ne servira à rien. On se prend au jeu de faire des pièges de glace pour ralentir les ennemis, les pousser hors d’un pont avec des sorts explosifs ou le jet d’eau, les mouiller pour mieux les électrocuter et mourir par qu’on s’est mouillé aussi :D

Car autre subtilité, tous les sorts s’appliquent indifféremment à vous, vos alliés (parce qu’on peut jouer en multijoueur) et vos ennemis. Donc il faut faire attention avec le lance flamme pour ne pas immoler votre compagnon ! Si vous êtes en feu, vous pouvez vous mouiller vous même pour l’éteindre :-).

Bref, c’est hyper fun et vous devez l’essayer. Il est disponible pour presque rien sur HumbleBundle pendant encore quelques jours.

Magicka 2 devrait sortir pour la fin du mois. A voir si la magie du premier opus a été conservée. Un portage linux de Magicka 2 pourrait arriver.

J'aime(0)Ferme-la !(0)

Related Posts:

Unreal Ungine 4 pour l’architecture

Voici quelques vidéos qui montrent comment l’Unreal Ungine 4 peut être utilisé en architecture.
Le réalisme a fait un bond en avant ces dernières années. On a en temps réel quelque chose de plus réaliste que ce qui prenait plusieurs heures de calcul il y a 10 ans pour une seule image !
Et bonus, c’est interactif. On peut changer les matériaux et les lumières à la volée.

L’Unreal Engine 4 a son code source public sur GitHub. Néanmoins, il n’est pas libre car l’utilisation du code est soumise à des conditions qui ne respectent pas les 4 libertés qui définissent un « logicel libre ».

J'aime(0)Ferme-la !(0)

Related Posts:

| Page suivante »