Apple musique, c’est une révolution

  • 9,99 euros par mois (comme Spotify, Deezer, etc…)
  • Qualité 256 kbits/sec AAC (comme il y a 10 ans sur Kazaa pour 0€ )
  • Recommandation en fonction des écoutes (comme lastfm depuis 2002 et d’autres services avant comme le défunt Audiogalaxy)
  • Liens direct avec les artistes et espace d’autopromotion ouvert à tous (MySpace 2003)
  • Une radio qui n’a rien de « radio » mais bon pour les personnes âgées il faut communiquer avec des mots simples. Sinon les webradios existent depuis 1995. Et déjà on pouvait mettre la webradio en « pause ». Mais il ne faut pas trop de nouveautés pour les Apple fans d’un coup!

Mais c’est révolutionnaire on vous dit :

Il suffit de le répéter pour que ça le devienne apparemment.

Ce qui ne change pas chez Apple par contre, c’est que lorsque vous quitterez Apple (ce qui arrivera un jour ou l’autre), vous ne pourrez pas réutiliser vos données. Il faudra encore tout racheter :)

Tous les objets nomades emportent encore une quantité de mémoire minuscule alors que son coût a fortement baissé. Ceci afin de favoriser les services en ligne. 16Go miniaturisé à la taille d’un ongle ça coûte moins de 10€ ! Comparez avec le prix de l’extension de capacité de votre téléphone.

L’ADSL permet de télécharger du FLAC en quelques secondes. Sérieusement, lancez un CD sur une chaîne des années 90 et vous entendrez qu’on veut nous revendre à prix d’or une qualité de MP3 pirate avec en plus la contrainte de la connexion internet permanente et le vol de notre vie privée.

Le pire, c’est que les artistes risquent fortement de toucher encore des clopinettes.

Et il faudrait qu’on applaudisse….

J'aime(12)Ferme-la !(0)

Enregistrer une réponse impulsionnelle sous Linux

Aujourd’hui nous allons mesurer la réponse impulsionnelle de nos enceintes et de la salle d’écoute. Cela permet de mieux comprendre comment le son se propage jusqu’à nos oreilles et quels sont les défauts de l’installation sonore.

ECM8000Pour la mesure, je ferai appel à un micro Behringer ECM8000 qui a l’avantage d’avoir une courbe de réponse plate, documentée, et pas cher (60€). Comme tout micro électrostatique, il a besoin d’une alimentation mais ça se trouve intégré sur toutes les carte son USB audiophile (j’ai une Presonus Audiobox)

On utilisera la méthode du sinus sweep pour mesurer la réponse impulsionnelle. C’est à ce jour la méthode la plus fiable (bon rapport signal/bruit).

Il existe sous linux un programme assez pratique pour générer, mesurer et analyser la réponse impulsionnelle : qloud. Comme le soft n’était pas disponible pour ma Debian Jessie. J’ai du prendre les sources et faire quelques modifications mineures dans le code pour l’acclimater aux librairies récentes. Je partage avec vous ma version compilée pour Debian Jessie.

Voici par exemple ce que ça donne :

Capture d'écran de 2015-06-22 23:27:03

Capture d'écran de 2015-06-22 23:36:07

Capture d'écran de 2015-06-22 23:27:44

Capture d'écran de 2015-06-22 23:36:00

On peut ainsi voir que la réponse fréquentielle est loin d’être plate lorsque le son arrive à nos oreilles.

REW (Room Equalization Wizard) remplit le même rôle que qloud mais après quelques tests, j’ai trouvé que ses résultats n’étaient pas fiables (du moins sur mon installation).

Il est possible également de générer un sweep, son filtre et la réponse impulsionnelle avec drc. Il faudra cependant utiliser un autre logiciel pour faire la mesure. C’est moins pratique pour vérifier que la procédure se passe bien.

J'aime(0)Ferme-la !(0)

La licence globale, c’est pour quand?

L’Hadopi continue de coûter 6 millions d’euros par an aux français pour rien.

Elle ne s’intéresse qu’aux blockbusters qui sont maintenant principalement américains.

Elle n’empêche visiblement pas le « partage non rémunérateur » vu que les sites de liens permettant les échanges P2P comme cpasbien, yify ou t411 fonctionnent toujours très bien.

Dans le même temps, elle pousse les consommateurs à utiliser les offres actuelles qui ressemblent de plus en plus à la licence globale. Les gros distributeurs comme Spotify, Netflix, Youtube, iMusic, Deezer, etc… n’ont plus qu’une offre de paiement au mois contre un accès illimité.

En réalité, l’offre est limitée à cause des exclusivités que pratiquent chaque distributeur. Donc il n’est plus possible d’écouter tous les artistes (et on n’a pas un budget extensible pour tous les services).

De plus, les revenus pour les artistes n’en sortent pas vraiment grandis. Ils se retrouvent un fois de plus avec des conditions de rémunérations très basses. Un artiste américain dont la chanson a été écoutée un million de fois touche en moyenne quelque 1.500 dollars. Aussi bien sur Spotify que sur Youtube si bien que seuls les gros artistes peuvent toucher de quoi en vivre.

On a juste remplacé les distributeurs de CD par des hébergeurs de disque durs. Les proportions de la rémunération des artistes n’a pas changé. Et c’est normal, le but des plateformes de distribution est de maximiser leur recettes, c’est à dire la différence entre ce que paie le client et ce que la plateforme reverse aux producteurs de contenu.

La France aurait pu saisir l’occasion en 2005 (et il est encore temps) de créer une licence globale pour les artistes français. Cela aurait permit leur diffusion mondiale et une rémunération assurée. Mais non, on va devoir attendre qu’Apple ou Google le fasse avec tous les travers que cela engendrera (vente liée de matériel, logiciel obligatoire pillant notre vie privée, rémunération faible des artistes, publicité ciblée, etc…)

J'aime(7)Ferme-la !(0)

JACK avec Pulseaudio

Pourquoi choisir entre les outils professionnels de JACK et les usages domestiques de Pulseaudio? On peut facilement utiliser les outils de JACK sur la sortie de Pulseaudio.

Installez le paquet pulseaudio-module-jack

Avec les deux commandes suivantes on peut ensuite voir les entrées/sorties de Pulseaudio dans JACK.

$ pactl load-module module-jack-source
$ pactl load-module module-jack-sink

JACK est démarré automatiquement. Une sortie audio « Pulseaudio JACK Sink » devrait apparaitre dans les réglages sonores de Pulseaudio.

pulseaudio jackTout le son envoyé à Pulseaudio est redirigé vers JACK qui a un accès exclusif à la carte son. Donc ca marche avec vos logiciels classiques (jeux, VLC, navigateur internet, etc…) Vous pouvez surveiller le comportent de JACK et brasser les entrées/sorties de Pulseaudio avec le logiciel qjackctl.

Capture d'écran de 2015-05-11 22:54:46Ca permet par exemple d’utiliser un filtre FIR avec brutefir sur la sortie de tous les logiciels :)JACK donne aussi accès à des effets professionnels (égaliseur, bass boost, etc…) tels que ceux disponible dans le paquet calf-plugins

Contrairement à l’égaliseur de Pulseaudio, les effets fonctionnent avec une latence très faible, sans craquements, et dans toutes les applications même dans les jeux vidéos.

J'aime(1)Ferme-la !(2)

Changement d’enceintes audio

Je suis passé des enceintes informatiques, à la HiFi, puis aux enceintes de monitoring.

Les enceintes informatiques type Logitech vont sonner sur certains morceaux et pas sur d’autres, dans tous les cas, le rendu est très différent du casque. Bilan, ce qui sonne dessus ne sonnera pas forcément sur un autre système d’enceintes. Et puis la précision sonore est quand même très limitée dans les aigus (voix pas naturelle) et les basses (quelque soit l’instrument ça sonne « boom »).

La HiFi, c’est beaucoup mieux. Mais on garde le défaut de la non linéarité. Chaque enceinte joue la carte de la coloration pour séduire son public. On se retrouve avec des enceintes très bien pour le jazz mais qui ne sonnent pas du tout sur de la musique électro. La coloration d’un modèle peut convenir à une pièce et pas à une autre. De plus, les constructeurs de matériel HiFi n’ont pas de discours scientifique. Plus c’est cher, mieux c’est à ce qui parait, faut pas chercher à comprendre. Et ça finit par vouloir te vendre des cables en or à un prix fou. Difficile d’avancer dans ces conditions donc…

Le monitoring, ce sont des enceintes de proximité très rigides pour une réponse en fréquence la plate possible. Ça ne sonne pas dans un salon (trop directif) mais sur un bureau, ça sonne beaucoup plus proche du casque que le reste. D’ailleurs, si vous allez écouter des enceintes de monitoring dans un magasin, passé 500€ la paire (ampli compris dans l’enceinte !), vous verrez que les enceintes sonnent toutes presque pareil quelque soit le fabricant. En HiFi, pour 500€ t’as rien du même niveau.

msp5msp5 spectre J’ai acheté il y a 7 ans des Yamaha MSP 5. Elles avaient une très bonne dynamique, une belle précision sur les voix et très incisif sur les aigus. Malheureusement, ce sont des 5″ et les basses me manquaient. Le bas medium semblait en retrait et donc le son manquait de corps. Enfin toutes les enceintes de monitoring Yamaha favorisent un peu les haut medium, ce qui à la longue, prend la tête. (Oui, quand on écoute bcp de morceaux différents, à la fin on entend clairement les défaut de l’enceinte et ça saoule !) Mais elles sont très flatteuses dans le magasin. Les HS8 sonnent vraiment bien pour le prix.

Donc je suis parti en quête d’un système qui corrige ces défauts. Pendant mes recherches, j’ai trouvé que le site SoundOnSound procurait des tests  fiables. Leur articles collaient en tout point avec mes écoutes.

a7xJe viens de racheter des Adam A7X avec leur sub 8″. Je suis encore en train d’apprendre à les connaître.

J’ai enfin des basses, trop même, il y a une belle bosse sous 100 Hz. Elles sont dynamiques mais pas aussi précises que je m’y attendait.

Le sub complète sous 45Hz. Il renforce le corps du son. On ne l’entend pas directement, mais si on le coupe, le son manque de corps. Il n’est cependant pas très précis non plus. J’ai du mal à discerner le type de l’instrument qui joue dans le registre grave.

Les medium sont un peu en retrait. On sent qu’il manque quelque chose dans la musique parfois.

Les medium aigus sont merveilleux par contre. Les tweeters à ruban ne sont absolument pas fatigants, contrairement à tous les modèles à tweeter en métal que j’ai pu écouter. Les voix son naturelles et avec une bonne présence.

Dans un prochain article, je vous montrerai comment j’ai corrigé en partie ces défauts.

J'aime(1)Ferme-la !(2)

Synthèse vocale sous linux

Je voulais faire parler mon ordinateur, je me suis penché sur les synthétiseurs vocaux et le mieux que j’ai pu trouver en libre et sous Linux, pour le français, c’est espeak + mbrola.

Les paquets à installer sur Debian :

# apt-get install espeak mbrola mbrola-fr4

Et ensuite, pour l’utiliser:

$ espeak -v mb/mb-fr4 -s 120 "Bonjour, je parle le français aussi bien que vous. Ou presque."

Certains aiment aussi pico2wave :

$ pico2wave -l fr-FR -w test.wav "Bonjour, je parle le français aussi bien que vous. Ou presque."

Pour l’anglais, le paquet festival donne de bons résultats.

$ echo "That's really a pity I'm not able to speak French"  | festival --tts

Mais cela reste loin de la concurrence propriétaire. Allez jeter une oreille sur ce que fait Acapela

J'aime(5)Ferme-la !(1)

Friture sur la ligne

J’avais un son très aigu plus ou moins constant sur des enceintes alimentées en USB.

Le son se reproduit, tenez vous bien, lorsque ma souris est reliée aux ports USB de celui servant à l’alimentation des enceintes (si je mets les 2 sur les ports USB frontaux du boîtier ou les 2 sur les ports USB de la carte mère j’ai le problème). J’ai essayé 4 souris, seule une (vieille Microsoft Optical) ne génère pas ce bruit. Incroyable.

J'aime(0)Ferme-la !(0)