Comment Google nous espionne

Petit inventaire des moyens utilisés :
– IP
– cookie
– liens de redirection avec ID personnalisée
– HTTP referrer
– services Google intégrés aux sites web (Youtube, GoogleAnalytics, GooglePlus, etc…)

Lorsque j’arrive sur la page de Google.com, Google enregistre mon IP et toutes les lettres que j’ai tapées dans le champ de recherche. Il me colle aussi un identifiant unique dans un cookie, des fois qu’on soit plusieurs à utiliser la même IP (ex: bureau, université) et qu’il ait du mal à m’identifier personnellement.

Ensuite, je clique sur un lien dans les résultats proposés. Je crois que je vais directement sur la page désirée mais si je regarde bien le code (clic droit sur un lien, « copier le lien », coller dans un éditeur de texte), je vois qu’il s’agit d’un lien de redirection fait de telle sorte que Google sache exactement sur quel lien j’ai cliqué. (ex: http://www.google.be/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=1&cad=rja&ved=0CDMQFjAA&url=http%3A%2F%2Flinuxfr.org%2F&ei=cOEQUubfC_Kl0wW5uYHoCA&usg=AFQjCNGGkLSKgLEpf0S2sA3jtgE5DZH1Dg au lieu de juste http://linuxfr.org/ )

J’arrive sur le site en question, il y a une vidéo Youtube intégrée dans la page, ou un bouton Google+ pour que je « like » quelque chose, ou le site utilise Google Analytics pour ses statistiques (plus difficile à déceler au premier abord). Bingo, Google sait que j’ai visité cette page car une requête est envoyée à un service Google contenant l’adresse de la page web (par HTTP referrer ou javascript) et le service me met aussi un cookie pour me tracer. Et comment penser que Google ne peut pas faire de corrélation entre les identifiants de ses propres services?

C’est fou, ca veut dire que Google sait exactement quelles pages je lis sur Reflets, Numerama, PC Inpact, Korben, La vache libre… (tous utilisateurs de cookies Google Analytics). D’ailleurs le plugin Firefox Ghostery me dit que ce serait mieux pour ma vie privée de bloquer toute communication vers ces codes embarqués par Google dans les pages des autres sites web.

Je me dis qu’il faut que j’en parle à mes amis. Puisque que je ne fais partie d’aucun site de « réseau social » (Facebook, Google+, etc…), je vais leur écrire un mail. Mais je m’aperçois que 80% de mes amis utilisent une adresse @gmail.com. Et comme je suis dans le carnet d’adresse de mes amis, Google peut déjà reconstituer 80% du graphe social de mes relations sur Internet. Sans compter que le contenu de tous les mails que je leur envoie ou que je reçois de leur part est décortiqué par Google.

Je me déconnecte de cette toile nauséabonde qui pourrait de me créer des ennuis dès qu’un pouvoir politique trouvera une utilité à cette masse d’informations sur les citoyens.

PS : Et je n’ai pas parlé de Google sur Android qui nous géolocalise en permanence, peut monitorer nos déplacements et notre activité.

J'aime(3)Ferme-la !(0)

Youtube passe à la caisse : le modèle économique se dévoile

Désormais, YouTube impose quasi systématiquement à ses utilisateurs de regarder un publicité video avant de pouvoir visionner la vidéo qui les intéresse.

Vous croyez que youtube était gratuit? Et bien non, il s’agissait juste de laisser les internautes envoyer leur contenu créé à leur frais (et leur responsabilité dans le cas de copie sans autorisation d’oeuvres sous copyright) afin de s’en servir comme carotte pour vendre de la publicité…

Si vous voulez toucher de l’argent avec votre vidéo très bien. Mais par pitié, pour les vidéos non commerciales, arrêtez le massacre de mon cerveau et hébergez vos vidéo autrement.

J'aime(0)Ferme-la !(0)