Facebook et les « fake news »

J’entends des gens se plaindre des « fake news » qui fleurissent sur Facebook. J’aimerai comprendre.

1/ Qu’est ce que pousse des gens à produire et répandre des fausses nouvelles?

Premièrement, c’est coûteux en temps voir en argent de créer du contenu informationnel. Donc généralement, quand on le fait, on n’aime pas trop écrire un truc qui ne sert à rien.

Sur les blogs non rémunérés, la motivation peut être de partager le savoir ou de chercher la reconnaissance.

Mais sur Facebook et d’autres plateformes financées par la publicité, c’est différent. Il y a une rémunération à produire du contenu qui va vous amener à regarder une publicité. A ce jeu, le « bait click » ou plus communément de l’article de merde au titre aguicheur devient le moyen le plus efficace. Et quand on n’a rien sous la main, on peut aussi produire du faux, peu importe, le but est d’attirer des lecteurs …vers la publicité.

On voit donc là aussi l’intérêt d’une plateforme comme Mastodon qui ne repose pas sur la publicité pour fonctionner.

2/ Source de confiance ?

Qu’est ce qui fait que vous croyez ce qu’on vous raconte quand vous ne connaissez rien au sujet et que vous ne pouvez approfondir ? La confiance.

La meilleure stratégie à mon sens est de vérifier vos infos autant que se peu et de savoir sur qui vous pouvez compter. Normalement après quelques vérifications, vous verrez bien qui partage de la merde et qui partage des trucs qu’il comprend et a vérifié.

3/ Le comble

Le comble reste pour moi les gens qui défendent la Bible ou une autre religion et qui hurlent à la « fake news ». Vu l’ampleur des « incohérences » dans les bouquins sur lesquels les grandes religions se reposent, ça relève de la schizophrénie.

Donc si ce serait possible que ni ceux qui soient les pourfendeurs des « fake news » ne soient ni ceux qui propagent la « théorie du ruissellement » (dont j’attends encore de voir ne serait qu’une étude économique qui la défende), ni Trump dont les actions seraient pardonnées par Dieu, ce serait bien.

Add a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.