Comment les publicités ralentissent votre navigation sur le web

Un blogueur a récemment comparé le temps de chargement des pages web avec et sans bloqueur de publicité.

Résultat : Bloquer les publicités réduit le temps de chargement en moyenne par un facteur 3 ! Voici quelques exemples concrets sur Firefox :

tomshardware ad blocking results firefox

cnet ad blocking results firefox

L’article compare également la consommation mémoire des différents bloqueurs de publicité.

Le gagnant de ce comparatif est µblock Origin selon moi (rapide, peu gourmant, logiciel libre, respect de la vie privée)

Sur le fond, je trouve incroyable qu’en 2015, avec des ordinateurs puissants et des connexions Internet haut débit, l’affichage d’un site web prenne encore 10 sec. C’est énorme !

Je pense que les éditeurs de sites web chargent leur sites jusqu’au seuil de nuisance toléré par ses lecteurs afin de maximiser leur profits. C’est la même logique qui sur les applications pour smartphones où la batterie est utilisée pour collecter vos données personelles jusqu’à ce que vous refusiez.
D’année en année, les publicités sont plus lourdes et intrusives (texte->images->animation gif->flash->thème de site->vidéos->…).Au final, on se retrouve avec des sites toujours lents et des smartphones toujours aussi peu autonomes malgré les innovations technologiques, ce qui peut amener l’utilisateur à faire ce constat :

J'aime(0)Ferme-la !(0)

Mettre à jour un Moto G 2013 de CM 11 à CM 12

Si vous essayez de mettre à jour votre Moto G de Cyanogen 11 à Cyanogen 12.x, vous risquez grandement de tomber sur cette erreur :

This package supports bootloader(s): 0x4118; this device has bootloader unknown.

La raison est que Android 5.x nécessite un bootloader plus récent que celui que vous avez. On va régler ça.

Téléchargez le fichier « motoboot_4119_xt1032.img » qui se trouve dans le dossier « bootloader » si votre modèle est bien xt1032 (c’est écrit sous la batterie)

Connecter votre téléphone normalement allumé à votre ordinateur en ayant activé le « Débogage Android » dans les options développeur du téléphone.Vous devriez le voir si vous tapez :

# adb devices

Installez le nouveau bootloader :

# adb reboot bootloader
# fastboot flash motoboot bootloaders/motoboot_4119_xt1032.img
# fastboot reboot

Voila, vous pouvez maintenant télécharger Cyanogen 12.x et mettre à jour votre téléphone.

J'aime(0)Ferme-la !(0)

Mettre à jour Cyanogen sur un appareil Android chiffré

Si vous avez Cyanogen sur Android et que vous l’avez chiffré (ce qui est bonne idée si vous pensez pouvoir perdre votre appareil un jour), vous pouvez avoir des difficultés pour mettre à jour Cyanogen si le bootloader n’arrive pas à déchiffrer la partition /data (car c’est là que se trouve le fichier de mise à jour téléchargé par l’outil de mise à jour intégré à Cyanogen)

Sachez que les versions récentes de TWRP (la 2.8.6.1 en tout cas) supporte maintenant le déchiffrement de /data !

Une autre solution possible avec TWRP est d’utiliser ADB pour pousser la mise à jour depuis un ordianteur.

Pour installer ADB sur Debian, rien de plus simple :

# apt-get install android-tools-adb

Redémarrer l’appareil en mode recovery, appuyez sur « Cancel » quand on vous demande le mot de passe de chiffrement. Allez ensuite dans « Advanced » > « ADB sideload ».

Branchez l’appareil en USB à l’ordinateur. Puis lancez la mise à jour depuis l’ordinateur :

# adb sideload cm-11-20150823-NIGHTLY-i9300.zip

Ca peut prendre du temps et la barre de progression n’est pas bavarde. A la fin de l’opération, un bouton « Reboot » apparait sur l’appareil, redémarrez, voila l’OS est mis à jour!

J'aime(0)Ferme-la !(0)

Changer le mot de passe d’un disque chiffré avec dm-crypt

Il y a 6 ans, j’expliquais comment chiffrer un disque avec dm-crypt/cryptsetup/LUKS. Voyons ici comment changer le mot de passe qui permet de le déverrouiller.

Tout d’abord, une fois la partition chiffrée montée, vous pouvez l’identifier avec cette commande :

# blkid | grep "crypto_LUKS"
/dev/sda5: UUID="7a805bed-e309-44e0-8dfa-6994a13d29a1" TYPE="crypto_LUKS" PARTUUID="0001c467-05"
/dev/sde1: UUID="1862f1c7-b546-4109-8a2d-03ce47baca6e" TYPE="crypto_LUKS" PARTUUID="8f60cf56-7a68-484d-83c4-2caf8aad230f"

Ensuite pour changer le mot de passe :

# cryptsetup luksChangeKey /dev/sde1
Entrez la phrase secrète à changer : 
Entrez la nouvelle phrase secrète : 
Vérifiez la phrase secrète :
J'aime(4)Ferme-la !(0)

Iceweasel passe en version 38 sur Jessie

Iceweasel, la version customisée de Firefox par Debian, vient de passer sur Debian stable (Jessie) de la version 31.8 à la version 38.2.

Ceci est dû à la fin prévisible du support étendu de la version 31.x par Mozilla concernant les failles de sécurités découvertes et à venir.

L’explication est donnée sur la liste de diffusion « security » de Debian suite à la sortie de Firefox 40 et de la publication de correction visant de nouvelles failles de sécurité.

La prochaine mise à jour majeure sera donc à priori le passage de la version 38.8 à 45.2 lors de la sortie de Firefox 47 en Mai 2016 si une nouvelle version de Debian stable ne sort pas entre temps.

firefox esrNote: Iceweasel 38 est livré sans Pocket ni Hello.

J'aime(1)Ferme-la !(0)

Installation automatique des mises à jour de sécurité sur Debian

Il existe un moyen d’installer automatiquement les mises à jour des logiciels sans nécessiter d’interaction humaine.

C’est pratique si l’utilisateur ne peut pas faire les mises à jour (manque de compétences, pas de de droits administrateurs, oubli) ou pour un serveur (si vous en avez bcp à gérer ou pendant vos vacances).

Ca s’appelle unattended-upgrades

# apt-get install unattended-upgrades

Pour activer les mises à jour automatiques, il faut ensuite lancer cette commande, et choisir « Yes » :

# dpkg-reconfigure unattended-upgrades

unattended-upgradesPar défaut, seules les mises à jour de sécurité seront appliquées quotidiennement.

Vous pouvez changer ce comportement pour appliquer d’autres types de mise à jour en éditant le fichier /etc/apt/apt.conf.d/50unattended-upgrades

Les logs des mises à jour automatiques se trouvent dans le dossier /var/log/unattended-upgrades/

Vous trouverez plus d’info sur le wiki de Debian et le wiki d’Ubuntu.

J'aime(10)Ferme-la !(0)

Fennec, un Firefox plus libre sur F-droid

fennecUn fork de Firefox nommé « Fennec » a fait son apparition sur F-droid, le dépôt d’applications libres pour Android.

Il s’agit du code source de firefox auquel on a retiré du code non libre présent dans la version officielle compilée par Mozilla. Parmi les fonctionnalités enlevées, on peut noter : DRM de Cisco, rapporteur de crash, etc… Jetez un oeil à la recette de compilation de Fennec pour en savoir plus.

L’avantage pour l’utilisateur, c’est que le développeur prend les devants pour limiter le tracking et l’exécution de code non-libre dès l’installation par défaut. C’est bien plus sympa que le modèle où l’utilisateur doit lire des conditions d’utilisation de centaines de pages et fouiller dans les options avancées pour désactiver les mouchards (coucou Microsoft, Google, Facebook & co :-)

Les nouvelles versions de Fennec sont disponibles rapidement et il est probable, d’après l’annonce du mainteneur de la version officielle de Mozilla sur Fdroid, que seul Fennec sera désormais mis à jour sur F-droid et que la version officielle de Mozilla n’y soit plus disponible.

Mozilla possède la marque Firefox et refuse que des forks mineurs de son code source soient appelés sous le même nom. C’est pourquoi, cette compilation extirpée de modules non-libres a du être rebaptisée « Fennec » bien que la quasi totalité du code source soit identique à Firefox.

Du coté des distribution GNU, Debian a aussi sa version customisée de Firefox appelée Iceweasel pour patcher librement les corrections de sécurité.

J'aime(5)Ferme-la !(0)

Récupérer l’adresse IP locale sous Linux sans droits root

Voici 2 commandes pour récupérer votre adresse IP locale qui n’ont pas besoin des droits root :

$ hostname -I
192.168.0.3
$ ip addr
1: lo:  mtu 65536 qdisc noqueue state UNKNOWN group default 
    link/loopback 00:00:00:00:00:00 brd 00:00:00:00:00:00
    inet 127.0.0.1/8 scope host lo
       valid_lft forever preferred_lft forever
    inet6 ::1/128 scope host 
       valid_lft forever preferred_lft forever
2: eth0:  mtu 1500 qdisc pfifo_fast state DOWN group default qlen 1000
    link/ether 70:52:04:73:48:2a brd ff:ff:ff:ff:ff:ff
3: wlan0:  mtu 1500 qdisc mq state UP group default qlen 1000
    link/ether 5d:50:4a:46:8b:27 brd ff:ff:ff:ff:ff:ff
    inet 192.168.0.3/24 brd 192.168.0.1 scope global dynamic wlan0
       valid_lft 8014sec preferred_lft 8014sec
    inet6 fe80::5d50:4aff:fe46:8b27/64 scope link 
       valid_lft forever preferred_lft forever
$ /sbin/ifconfig 
eth0      Link encap:Ethernet  HWaddr 70:52:04:73:48:2a  
          UP BROADCAST MULTICAST  MTU:1500  Metric:1
          RX packets:0 errors:0 dropped:0 overruns:0 frame:0
          TX packets:0 errors:0 dropped:0 overruns:0 carrier:0
          collisions:0 lg file transmission:1000 
          RX bytes:0 (0.0 B)  TX bytes:0 (0.0 B)
          Interruption:20 Mémoire:f1600000-f1620000 

lo        Link encap:Boucle locale  
          inet adr:127.0.0.1  Masque:255.0.0.0
          adr inet6: ::1/128 Scope:Hôte
          UP LOOPBACK RUNNING  MTU:65536  Metric:1
          RX packets:237 errors:0 dropped:0 overruns:0 frame:0
          TX packets:237 errors:0 dropped:0 overruns:0 carrier:0
          collisions:0 lg file transmission:0 
          RX bytes:20363 (19.8 KiB)  TX bytes:20363 (19.8 KiB)

wlan0     Link encap:Ethernet  HWaddr 5d:50:4a:46:8b:27  
          inet adr:192.168.0.3  Bcast:192.168.0.1  Masque:255.255.255.0
          adr inet6: fe80::5d50:4aff:fe46:8b27/64 Scope:Lien
          UP BROADCAST RUNNING MULTICAST  MTU:1500  Metric:1
          RX packets:15053 errors:0 dropped:0 overruns:0 frame:0
          TX packets:14008 errors:0 dropped:0 overruns:0 carrier:0
          collisions:0 lg file transmission:1000 
          RX bytes:13286403 (12.6 MiB)  TX bytes:11979059 (11.4 MiB)
J'aime(7)Ferme-la !(6)

SteamOS continue d’être basé sur Debian

Valve réitère sa confiance dans Debian pour fournir la base du système d’exploitation pour ses consoles de jeu.

Steam OS 2.0 sera basé sur Debian 8.1 qui est la version stable actuelle du projet Debian.

C’est une bonne nouvelle pour Debian qui s’attire l’intérêt des ingénieurs de Valve pour l’améliorer ainsi que pour les Debianeux qui peuvent s’attendre à un bon support « out of the box » des jeux Steam sur Debian 8.

J'aime(9)Ferme-la !(0)

YunoHost, l’auto-hébergement simplifié

Yunohost est un OS dérivé de Debian pour s’autohéberger facilement. Le nom du projet provient de la phrase « why you no host yourself ».

On peut y installer en quelques clics des applications comme Owncloud, WordPress, Wallabag, RoundCube, etc… Les interfaces utilisateurs et administrateurs m’ont l’air agréables à utiliser.

Ca m’a l’air d’être une bonne tentative pour simplifier l’auto-hébergement. Je ne l’ai pas installé mais je testerai bien à l’occasion.

Coté sécurité, je ne sais absolument pas ce que ça vaut. Le code se trouve sur GitHub. Mais je ne sais pas si le projet est assez suivi pour avoir du code review. Il s’agit quand même d’exposer toutes ses données personelles sur le net et la moindre erreur peut se payer très cher…

J'aime(4)Ferme-la !(1)