Wikileaks révèle que la NSA opère un espionnage économique envers la France

Wikileaks révèle que la NSA opère un espionnage économique envers la France visant à déstabiliser les entreprises françaises pour le profit des entreprises américaines.

On retrouve des transcriptions d’échanges téléphoniques entre notre ministre des finances et un sénateur. Entre des diplomates.

Les Etats Unis, par les écoutes, traînent en justice les entreprises françaises pour corruption car ils savent les petits secrets de nos fleurons. Hahaha.

Lisez l’article sur Mediapart, ca vaut le coup.

Mais notre gouvernement va juste fermer sa gueule car il vient de voter la semaine dernière la loi sur le renseignement qui légalise cette pratique de l’espionnage économique  pour lui même ! (Art. L. 811-3.)

J'aime(2)Ferme-la !(0)

Vote de la loi légalisant en France les écoutes massives des citoyens par son gouvernement

Le Mercredi 24 Juin 2015 au soir, alors qu’ils ont passé la journée à décrier les actions des services de renseignement des USA qui espionne les instances gouvernementales et entreprises françaises dans le but d’avoir un pouvoir sur eux (et on peut voir dans leur absence de réaction que cela fonctionne), les politiciens votent (ou laissent voter… ce qui est identique vu la médiatisation et la gravité du sujet) une loi qui permettra techniquement au gouvernement d’espionner en masse ses citoyens.
Le gouvernement vient de perdre toute crédibilité à défendre ses citoyens.

J'aime(3)Ferme-la !(0)

Whatsapp est sous surveillance

Whatsapp est chiffré de bout en bout. Du moins c’est qu’annonçaient les journalistes qui ne font que du copié coller des communiqués de presse sans jamais chercher à vérifier ce qu’ils écrivent.

Cependant, la Belgique a réussi à reconstruire les relations (voir communications) d’utilisateurs de Whatsapp :

Les deux groupes avaient multiplié les contacts via la plateforme de messagerie électronique Whatsapp. La police belge affirme avoir collaboré étroitement avec les Etats-Unis pour contrôler ces communications.

Une des failles de TextSecure, Whatsapp, et beaucoup de services de communications modernes, c’est que le carnet d’adresse de chaque  utilisateur est connu du serveur central. Comme celui-ci est basé USA, il est soumis au Patriot Act/FISA qui permet légalement l’espionnage des non-américains. Déjà, rien qu’en sachant ça, vous devriez avoir fui le truc.

De plus, pour joindre un destinataire, il faut obligatoirement demander au serveur la mise en relation avec celui-ci. Le serveur note à chaque fois, qui communique avec qui, tout le temps. Et le chiffrement du contenu de la communication n’a rien à voir avec ce processus.

Qu’est ce que la Belgique paie en échange du service rendu par les USA ? Apparemment, l’espionnage leur opérateur de télécom national Belgacom, leur service de transmission bancaire Swift et le parlement européen par la NSA ne semblent pas avoir rompu les relations de leurs services de renseignement.

J'aime(4)Ferme-la !(1)

Toujours plus de riches en Belgique

La Belgique compte désormais 94.500 millionnaires en dollars, soit
12.000 de plus qu’il y a un an (+15%), selon le Rapport 2014 sur la
richesse dans le monde publié par Capgemini et RBC Wealth Management.

Pour faire partie de cette catégorie huppée, il faut donc posséder un
patrimoine d’un million de dollars – environ 750.000 euros – excluant la
résidence principale.

En tenant compte du patrimoine immobilier, le nombre de millionnaires en
dollars (détenant plus de 892.857 euros au taux de change actuel),
s’établit à 358.219 individus, soit 3,2% de la population belge (1
personne sur 30).

Sources : Lalibre.be  Lesoir.be

J'aime(1)Ferme-la !(0)

Cahuzac encaisse au black

Déjà poursuivi pour son compte caché en Suisse, puis à Singapour, l’ancien ministre socialiste du Budget Jérôme Cahuzac est aussi soupçonné d’avoir dissimulé des revenus au fisc en les versant sur des comptes bancaires de sa mère, a appris l’AFP lundi 26 octobre de source proche du dossier. Selon cette source, le parquet national financier a demandé en décembre dans ses réquisitions que Jérôme Cahuzac et son ex-épouse Patricia soient aussi jugés pour ces faits, qualifiés de « blanchiment de fraude fiscale ».

C’est un signalement de Tracfin, la cellule antiblanchiment de Bercy, qui avait déclenché les soupçons, en révélant que des comptes de la mère de l’ancien ministre avaient enregistré de nombreux chèques de particuliers entre 2003 et 2010, l’année où le député PS était devenu président de la commission des Finances à l’Assemblée. Pour Tracfin, les fonds pouvaient être liés au cabinet d’implants capillaires du couple Cahuzac. La cellule de Bercy signalait aussi que des vacances et séjours dans des hôtels étaient payés par ces comptes.

Source : NouvelObs

Etrange que ça ne sorte que 5 ans après les faits. Encore un an et il y avait prescription.

Son procès va, peut être, démarrer en 2015. Il va faire appel, être rejugé en 2020 et l’épilogue sera un sursis et une petite amende quand le monsieur qui collectionne les montres de luxe et a 2.5 milliions sur l’ile de Man aura 70 ans, c’est à dire que dalle pour lui. Voila, pendant ce temps, la populace qui suit le feuilleton croit à la justice pour tous.

Il suffit de regarder les procès de Pasqua, Santini, Chirac, Juppé, etc… Je n’en vois aucun privé de liberté ou de richesse aujourd’hui.

Monde de merde.

J'aime(3)Ferme-la !(0)

Moi président, je remplacerai la loi Hadopi

Dans son programme électoral, François Hollande annonçait, en échange d’un bulletin de vote, son engagement n° 45 :

Je remplacerai la loi Hadopi par une grande loi signant l’acte 2 de l’exception culturelle française, qui conciliera la défense des droits des créateurs et un accès aux oeuvres par internet facilité et sécurisé. La lutte contre la contrefaçon commerciale sera accrue en amont, pour faire respecter le droit d’auteur et développer les offres en ligne. Les auteurs seront rémunérés en fonction du nombre d’accès à leurs oeuvres grâce à un financement reposant sur les acteurs économiques qui profitent de la circulation numérique des œuvres

Mais une fois président, les engagements ne sont plus que des paroles en l’air. Au travers de sa ministre de la culture, le gouvernement indique que la Hadopi continuera dans son exercice et qu’aucune réforme du système actuel ne sera engagé, au contraire on continue dans l’impasse :

Le Gouvernement souhaite faire de la lutte contre les atteintes aux droits de la propriété intellectuelle une priorité fondée non seulement sur le maintien de la réponse graduée, mais également sur la définition d’un plan d’action contre le piratage commercial, autrement dit contre les sites Internet de streaming, de téléchargement direct ou de référencement, qui tirent profit des contenus piratés et les monétisent sans rémunérer les créateurs.

Et qui est responsable de l’apparition de ces sites? Le gouvernement en décourageant les échanges peer to peer. Je ne sais pas si ils sont au courant mais on a désormais des vendeurs de DVD pirates dans le métro et des sites de référencement qui changent de pays comme de chemise !

Le plus beau, c’est qu’il ne se passe pas un jour, sans que ces politiciens nous demandent de les croire encore sur paroles (sur la croissance, les retraites, la justice, les écoutes des citoyens….)

Peut-on porter plainte pour publicité mensongère ? Je signe tout de suite.

J'aime(4)Ferme-la !(0)

L’insurrection qui vient

julien coupatLe choix du gouvernement Valls de s’acharner sur Julien Coupat, 40 ans est affligeant. Quand on n’a pas de terroristes sous la main on en produit.

Il faut lire notre actuel président François Hollande, défendre Coupat alors qu’il était président du conseil général de Corrèze !

Il faut lire l’ Insurrection qui vient, qui ne comporte rien de choquant. Où alors on met tous le monde en taule.

Il faut se rappeler les deux gobelets en plastiques blanc dans lesquels Benjamin R. et Mathieu B. ont bu en garde à vue, et qui ont été collecté pour prélever leur ADN malgré leur refus.

Les 6 mois de détention préventive, sans condamnation depuis.

La surveillance illégale du domicile de Julien Coupat à partir du 15 août 2008 et le placement sur écoute sauvage de l’épicerie de Tarnac.

L’ « atteinte au secret des correspondances » et « atteinte à l’intimité de la vie privée ». En cause : la découverte par le gérant du Magasin général de Tarnac d’un dispositif d’écoutes artisanales dès avril 2008.

Les juges se confronteront au mur du secret défense sur le sujet. Après avoir réussi à obtenir, non sans mal, les motifs de la mise sur écoute, ce n’est pas la « prévention du terrorisme » qui est invoquée, mais « la criminalité et la délinquance organisées ». Des faits dont il n’a jamais été question dans l’affaire de Tarnac. Vous allez aimer les usages illégaux des boites noires sur votre connection internet !

Tout ceci n’est qu’agitation du pouvoir pour terroriser les gens qui critiqueraient leur pouvoir. Faire croire qu’être anarchiste est devenu un délit… Ultime tentative pour éviter l’insurrection qui vient…

Malheureusement, notre gouvernement est il en train de copier les Etats-Unis, où la nécessaire vigilance contre le terrorisme aboutit à des monstruosités juridiques, et une fois que vous êtes en taule, vous n’en sortez jamais.

J'aime(4)Ferme-la !(1)