Victor Vran, un très bon Diablo-like sous Linux

J’ai récemment découvert le jeu Victor Vran, et je vous le recommande vraiment si vous aimez les Diablo-like (ARPG).

victorvranA première vue ça ressemble graphiquement à Diablo 3, mais le développeur Haemimont (qui a réalisé Tropico 3 & 4) a intégré beaucoup de bonnes idées qui changent profondément le style du jeu :

  • Il faut éviter les attaques ennemies pour survivre. Il y a un mécanisme pour faire une roulade d’esquive, les ennemis ont lancent des projectiles assez lents (à tête chercheuses) ou rapides mais avec un animation permettant de prévoir leur trajectoire. Les ennemis au corps à corps ont aussi un rythme d’attaques qui permet de prévoir quand ils vont faire une attaque lourde et ainsi l’esquiver.
  • Ajouter à cela des compétences permettant d’assommer les ennemis proches quand on manie les armes de corps à corps et cela vous donne déjà un système de jeu au corps à corps bien plus viable que celui de Diablo 3.
  • Ainsi il fut facile de retirer les pièces d’armure de l’inventaire. C’est votre niveau d’expérience qui détermine votre nombre de point de vie.
  • Vous portez 2 armes, pouvez passer de l’une à l’autre d’une touche pendant le combat. Chaque type d’arme possède des compétences propres qui dictent la manière dont vous aller tuer les ennemis.
  • Les compétences d’armes sont au nombre de 3 : attaque rapide, coup spécial avec un temps de rechargement  de 3 sec, coup spécial avec un temps de rechargement de 5 sec. Déjà, ça rend le jeu plus sympa que dans Diablo car on ne peut pas rendre l’attaque rapide surpuissante, ce qui reviendrait à rendre inutile les autres compétences. Il faut toujours jongler entre les 3 compétences pour placer ses coups spéciaux au moment le plus opportun. Par exemple, sur certaines armes, le coup spécial peut toucher plusieurs ennemis alors que l’attaque rapide ne touche qu’une seule cible. Sur d’autres armes c’est l’inverse, et le coup spécial est une attaque dévastatrice mono-cible.
  • Pour rajouter du plaisir à bien coordonner ses attaques, il existe des moyens de s’affranchir des temps de rechargement des coups spéciaux. Sur certaines armes, si le coup spécial utilisé donne le coup de grâce à l’ennemi, alors le temps de rechargement est réinitialisé. Ce qui oblige à bien jauger si on va tuer l’ennemi avec ou pas… Sur d’autres, le temps de rechargement est réinitialisé si il fait un coup critique et sur cette arme, le coup suivant la 3ème attaque rapide sera forcément critique…
  • Il n’y a pas de classe de personnage. Et donc on passe d’un style de jeu à l’autre suivant l’envie du moment, le type d’ennemi et la qualité des armes trouvées. On peut  personnaliser son personnage avec des cartes que l’on récolte comme les autres objets sur les monstres décédés. Les cartes apportent des bonus (vol de vie à chaque coup, + de chances de coup critique, etc…) et il faut réfléchir un peu pour trouver la combinaison de cartes qui convient au style de jeu que l’on veut avoir.
  • Les potions de santé ont un temps de rechargement (assez long) comme dans Diablo 3. Mais elles restaurent un pourcentage de la barre de vie maximum et non un montant fixe de point de vie. Ce qui fait que les potions ne deviennent pas obsolètes quand on monte de niveau. La potion de base restaurent 60% de la barre de vie. D’autres plus rares permettent d’en restaurer 100%.
  • La difficulté est contrôlable à tout moment par le joueur. Il y a 5 maléfices à activer. Par exemple, les ennemis peuvent gagner en armure et avoir une régénération de vie, se déplacer et attaquer plus vite, faire 50% plus de dégâts, le héros peut perdre de la vie continuellement, des ennemis champions peut remplacer les ennemis classiques. Les activer donne un bonus en gain d’XP et d’objets trouvés.
  • Le jeu fonctionne hors ligne en solo. Il est facile de faire des parties à plusieurs. On ne peut pas échanger d’objets, ce qui permet de garder intact le plaisir de l’objet trouvé.
  • Il existe un système de transmutation pour améliorer les objets (armes, cartes, etc…). En combinant des objets de moindre qualité, il y a une faible chance de créer un objet de qualité supérieure. Ainsi, même les objets pas terribles peuvent servir et comme la transmutation coûte de l’argent.
  • Chaque niveau est créé à la main et non aléatoirement.
  • On peut sauter partout et découvrir des zones secrètes dans chaque niveau grâce au double saut.

Voila, je vous conseille la manette pour y jouer (pour l’esquive et le ciblage rapide des ennemis)

Vous pouvez l’acheter sur GoG (sans DRM) ou sur Steam pour 20€ et il marche très bien sous Linux avec les drivers libres AMD (Testé sur Debian Jessie + Mesa 10.5/6 + Radeon 280X avec les détails maximum)

One Comment

Add a Comment