Mesa 11 disponible pour Debian Stable

Mesa 11.1.1 (sortie en janvier 2016) vient d’arriver dans le dépôt « backport » pour Debian stable (8/Jessie).

Pour activer le dépôt backport, il faut rajouter cette ligne à votre fichier /etc/apt/sources.list :

deb http://ftp.be.debian.org/debian/ jessie-backports non-free contrib main

Cette version apporte les dernières évolutions des drivers graphiques libres.

C’est principalement intéressant pour les corrections bugs apportés ces derniers mois.

Cette version apporte aussi le support d’OpenGL 4.1, malheureusement pour en profiter il faut également LLVM 3.7, ce qui n’est pas le cas sur Debian Stable. Après mise à jour, je suis donc toujours à OpenGL 3.3 sur mon AMD Radeon 280x.

Il faut néanmoins ne pas se voiler la face. Les performances avec les drivers libres sont encore très mauvaises, même avec le dernier code sous la main. Il faudra encore quelques années avant que la pile graphique libre puisse rivaliser avec les performances de Windows.

J'aime(0)Ferme-la !(0)

Related Posts:

Redimensionner ses photos

Qui n’a jamais eu besoin d’archiver un grand nombre de photos ? Par exemple, pour mettre ses photos de vacances de coté.

Le problème, c’est que les photos prennent souvent beaucoup d’espace disque parce les gens aiment prendre des photos dans la résolution maximum de leur appareil.

Or avoir une image de 16 megapixels (4928×3264 pixels) à afficher sur un écran Full HD de 2 megapixels (1920×1080 pixels) n’a pas vraiment de sens.

Stocker plus de pixels que la résolution à laquelle la photo sera afficher sur l’écran n’apporte aucun bénéfice de qualité. C’est même le contraire puisque l’image est ré-échantillonée à l’affichage avec un algorithme qui peut privilégier la rapidité à la qualité.

De plus c’est plus lent à charger, plus lent à partager par le réseau, etc…

Souvent le capteur est mauvais et la photo est floue ou est bruitée en basse lumière. Autant stocker à une plus basse résolution, vu que ce n’est pas elle qui limite la qualité ici.

Donc il faudrait redimensionner les photos. Mais le faire pour chaque photo, c’est un calvaire. En plus, certaines photos sont prises en basse résolution, donc on ne veut pas toucher à celle là. Et plus il faut conserver le ratio.

C’est donc un sacerdoce à faire à la main.  Mais un délice à faire avec cette commande ImageMagick :

$ mkdir -p resized ; mogrify -path resized/ -adaptive-resize 3840x2160\> *.jpg *.JPG *.jpeg *.JPEG *.png *.PNG

  • Elle crée un dossier « resized » dans lequel elle uniquement va mettre les photos redimensionnées. Les photos initiales ne sont donc pas modifiées, ce qui vous permet d’étudier le résultat avant d’écraser les photos d’origine.
  • Le redimensionnement s’opère sur tous les fichiers au format photo (*.jpg *.JPG *.jpeg *.JPEG *.png *.PNG)
  • Les photos dont la résolution excède (sur une des dimensions au moins) 3840×2160 pixels sont redimensionnées en conservant leur ratio (pas de déformation donc) pour rentrer dans ce gabarit.
  • Le choix de cette résolution (2x le Full HD de mon écran) est que je pourrais toujours zoomer à 200% dessus si besoin et que le downsampling par une puissance de 2 n’opèrera pas de dégradation de la qualité d’image à l’affichage.
  • La compression du JPEG est identique au fichier d’origine (92 sinon).
J'aime(0)Ferme-la !(0)

Related Posts:

EURion, le DRM des billets de banque

La constellation EURion est le nom donné à un agencement de symboles que l’on trouve sur de nombreux billets de banque depuis 1996. Il agit comme mesure anti-copie.

Regardez bien les billets, vous trouverez quelque chose de familier:
eurion1eurion4  800px-EURion_twentyeurion2 eurion3

Les logiciels de traitement d’image et appareils qui le détectent empêchent leur impression pour rendre le faux-monnayage plus difficile à réaliser. Par exemple sous Adobe Photoshop, vous pouvez avoir ce message:
photoshop eurionJe n’ai eu aucun problème à scanner un billet avec GIMP cependant.

Étant donné que certaines photocopieuses couleurs semblent aussi le détecter et empêcher la copie, je me demande si intégration malicieuse de ce motif dans un document ne donnerait pas des sueurs froides à une personne qui voudrait en faire une photocopie, hahaha.

J'aime(5)Ferme-la !(0)

Related Posts:

Middle Earth : Shadow of Mordor, jeu de l’année 2014

Je viens d’acheter ce jeu (en français: La Terre du Milieu: L’Ombre du Mordor) et il est  vraiment excellent.

Il est selon moi le digne descendant d’Assassin’s creed 2. On retrouve les joies d’un monde ouvert à la grimpette, aux assassinats fourbes et aux combats dynamiques à l’épée.

Au début du jeu, vous n’avez que quelques compétences et vous évitez les combats. Vous cherchez à disperser les ennemis pour les éliminer toujours en un contre un. Vous retrouver contre un Boss est un vrai challenge et la fuite souvent la meilleure option.

Si un ennemi arrive à vous tuer, alors il devient plus puissant… Donc vous voyez la logique.

Une fois la première moitié du jeu achevée, vous obtiendrez le pouvoir de prendre le contrôle des ennemis, Boss y compris. Le jeu prends alors une autre tournure puisqu’on peut manigancer des rencontres avec un Boss où l’on vient aussi avec ses petits copains :D

Enfin, à la fin du jeu, vous aurez obtenus des compétences si puissantes (téléportation, étourdissement de zone, enchaînements de coups finaux, prise de contrôle de bête, etc…) que vous pourrez enchaîner 50 ennemis sans prendre de coup et vous vous demandez quelle est la manière la plus « cool » d’arriver à vos fins.

Reprenant des idées de Far Cry 3, l’environnement qui vous entoure est toujours imprévisible. Votre approche furtive peut être mise à mal par l’arrivée d’une grosse bête méchante dont il vous faut vous débrouiller sans rameuter tous les environs. Dans le même esprit, vous pouvez libérer une bête qui se trouverait dans une cage pour semer la zizanie dans les lignes ennemies.

Le système de combat est très bien fait. On cherche toujours le combat contre le plus petit nombre d’ennemis. Se faire prendre en surnombre n’apportant que des inconvénients. Au bout de quelques enchaînements réussis, vous pouvez porter un coup puissant accompagné d’une cinématiques. Les développeurs ont très bien équilibré le système. On ne peut pas kiter (limitation du nombre de flèches). Un bouclier est toujours un problème. Les gros soldats au corps à corps font bien mal à votre barre de vie. Les mécaniques du combats restent valides tout au long de votre progression dans le jeu.

Idée géniale : il n’y a pas de potion de vie pour vous tirer d’un mauvais pas. Au lieu de ça, lorsque vous recevez le coup fatal, vous pouvez l’esquiver si vous réussissez un QTE aléatoire. Le QTE est suffisamment difficile (rapide) et aléatoire pour que vous ne comptiez pas sur ce mécanisme (le moindre échec, c’est la mort et la mort, c’est rendre votre ennemi encore plus dur à battre la prochaine fois) mais quand vous vous sauvez la vie avec, vous êtes heureux.

Les Boss ont un certain nombre de points faibles que vous avez l’obligation d’exploiter pour pouvoir les battre. Au fur et à mesure qu’ils gagnent en puissance (suite à vos défaites notamment), ce nombre diminue jusqu’à 1. Ce qui réduit le nombre d’approches possibles. Ainsi chaque boss a son identité. Par exemple, je me suis retrouvé face à un Boss  de type combattant lourd et avec bouclier. L’ayant un peu sous estimé, je ne m’étais pas renseigné sur ses points faibles et ait donc péri sous sa lame malgré mon courage. Au final, il s’est retrouvé avec pour seul point faible était d’avoir peur de la plus grosse bête du jeu. Je ne vous dit pas la galère pour le battre ensuite : Epique !

Niveau graphique, le jeu est magnifique et très fluide sur ma Radeon 280X. Il existe un pack texture HD (toujours fluide également). Attention aux vidéos que vous trouvez, car je suppose qu’il y a une différence de qualité entre les versions consoles et PC.

Le jeu est disponible sous Linux via Steam. Cependant, d’après ce que lis sur Internet, seul le driver propriétaire Nvidia permet d’en profiter convenablement pour l’instant.

A noter que l’installation nécessite 40Go sur votre disque, oups !

J'aime(0)Ferme-la !(0)

Related Posts:

Unreal Ungine 4 pour l’architecture

Voici quelques vidéos qui montrent comment l’Unreal Ungine 4 peut être utilisé en architecture.
Le réalisme a fait un bond en avant ces dernières années. On a en temps réel quelque chose de plus réaliste que ce qui prenait plusieurs heures de calcul il y a 10 ans pour une seule image !
Et bonus, c’est interactif. On peut changer les matériaux et les lumières à la volée.

L’Unreal Engine 4 a son code source public sur GitHub. Néanmoins, il n’est pas libre car l’utilisation du code est soumise à des conditions qui ne respectent pas les 4 libertés qui définissent un « logicel libre ».

J'aime(0)Ferme-la !(0)

Related Posts:

Selfie 3D

Le selfie c’est « has been », place au selfie 3D!

Concrètement, c’est réalisé avec un scanner 3D et une caméra qui tournent autour de vous.

On peut même imprimer son portrait 3D sous forme de figurine

Vous trouverez d’autres selfies 3D sur Sketchfab.

J'aime(1)Ferme-la !(0)

Related Posts:

La citation con

« 90% des terroristes sont passés par internet, c’est le lieu de la haine, etc »

Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur français lors d’un discours à l’Assemblée Nationale

J'aime(9)Ferme-la !(0)

Related Posts:

| Page suivante »