Internet bas débit

Le « TRÈS haut débit » chez Bouygues Telecom en 2015 c’est ça :

bouygues très haut debitObservez bien l’asymétrie entre le débit montant et descendant. Le ratio est de 40:1 !

Du temps des modem RTC, le ratio était de 1:1. En ADSL, lors de l’arrivée de Free en 2002, le ratio était de 4:1.

C’est très frustrant de voir sa vitesse de transfert divisée par 40 dès l’on que l’on veut travailler à distance, envoyer des fichiers sur un cloud, envoyer des photos à ses amis ou pour le travail, envoyer des gros fichiers, héberger des fichiers, héberger une galerie photo/vidéo, héberger un site web rapide, etc…

Cette asymétrie de vitesse nous pousse vers un comportement de consommateur de contenu. Pas du tout vers un Internet 2.0 où l’on serait interconnectés les uns les autres. Non, c’est tous connectés à quelques serveurs qui ont le débit inverse pour qu’on puisse jouir de nos 200Mb/s de download.

Si bien que le contenu se retrouve concentré ailleurs. Je veux partager une vidéo ou un fichier, je ne peux l’héberger chez moi convenablement donc je la fais héberger ailleurs…. Cette ailleurs est généralement aux USA (Youtube, Gmail, Hotmail, Facebook, Dropbox, Netflix, etc…) parce qu’on n’arrive pas en France à monter des mastodontes aussi vite/bien qu’aux USA.

Bien sûr après on va se plaindre de l’asymétrie du trafic entre opérateurs et des tensions que cela crée : Est ce que c’est Youtube ou l’internaute qui doit payer le transfert de la vidéo? Qui est en position de force pour faire payer l’autre?

Comment voulez vous instaurer une neutralité du net, si quelques serveurs peuvent parler et les autres seulement écouter. En gros si le réseau n’est pas décentralisé mais au contraire hyper-concentré.

Quand j’étais petit, je me disais que quand la fibre arriverait, ce serait une révolution pour les échanges entre personnes parce qu’on aurait tous des débits de folie en upload. Au lieu de cela, on se retrouve avec des embouteillages pour télécharger des fichiers.

8 Comments

Add a Comment