Etat d’urgence à durée indéterminée

L’application du plan Vigipirate était prévu pour durer quelques mois. Elle n’a jamais cessé depuis 1991.

Le Patriot Act américain se devait être une mesure temporaire après les attentats de 2001. Il a été renouvelé sous Bush puis sous Obama. Son application n’a jamais cessé. Pourtant, Ben Laden est mort.

A l’origine, le fichage par ADN était prévu pour les seuls pédophiles condamnés. A présent il s’applique à tout délit (…sauf délit financier et routier) et s’y refuser est un délit passible d’un an de prison.
Le fichier national automatisé des empreintes génétiques (FNAEG) contient désormais les empreintes de 5% de la population française. Et le contenu de ce fichier est partagé avec les autres pays.
Sachant que l’on peut maintenant déterminer l’origine ethnique d’une personne à partir des échantillons de ce fichier. Je n’ose imaginer l’efficacité d’un régime de Vichy avec ce joujou.

Aussi, je ne vois pas de retour de la France dans l’état de droit d’ici tôt. Du moins, je manque d’exemple de pays dans lequel des pouvoirs exceptionnels ont été donnés à l’Executif et où celui-ci les a sagement rendus.

Si la condition de ce retour est d’avoir gagné la guerre contre le terrorisme et la menace intérieure, c’est un état d’urgence à durée indéterminée qui nous attend.

Add a Comment