Fausser les stats de GoogleAnalytics

Dans un précédent article, je vous montrais qu’on pouvait fausser les stats Piwik assez facilement. Voici maintenant l’exemple avec GoogleAnalytics qui est le compteur de visites le plus répandu sur le web.

En 15 min, j’ai généré plus de 100’000 nouveaux visiteurs avec un script Python :

fake-google-analytics2

J’ai du me limiter à ~100 connexions simultanées. Je recevais des erreurs TCP104 (Connection reset by peer) au delà :

fake-google-analyticsCe qui est intéressant bien sûr, c’est que les requêtes se font auprès du serveur de GoogleAnalytics et non auprès du site web. Donc le site web n’a pas de trace de l’IP voulant tricher puisqu’il n’a reçu aucune communication.

Mieux, contrairement à Piwik, GoogleAnalytics ne communique jamais l’IP du visiteur à son client (celui qui regarde les stats). Aussi il lui est impossible de bannir/filtrer l’IP de la personne qui s’amuserait à fausser les stats.

Conclusion, ne pas prendre les statistiques visiteur pour argent comptant. Elles sont facilement falsifiables. De plus, elles ne prennent pas en compte les utilisateurs qui bloquent les traqueurs, qui sont de plus en plus nombreux (et ils ont raison).

Est ce que des sites web utilisent GoogleAnalytics pour se monétiser? Ça me ferait bien rire.

C’est aussi un moyen de booster artificiellement la popularité de Linux sur le site web de votre choix ;-)

2 Comments

Add a Comment