Google favorise les contenus récents

J’ai enfin compris pourquoi Google avait une mémoire de poisson rouge.

Google favorise les contenus récents en les boostant dans son classement. Google a déposé un brevet dessus.

La règle ressemble à ceci :

Bilan, un site web ou article peut se retrouver premier sur une requête mais sur un temps très court. Ça dépend du contenu produit par la suite qui viendra le masquer.

Exemple :

Donc quand on dit qu’Internet n’oublie pas c’est vrai, mais en pratique Google a une mémoire de poisson rouge.

Résultat :

  • la vérité de Google change grandement en fonction du moment où la recherche est effectuée et un buzz peut enterrer une vérité.
  • Il suffit de publier régulièrement sur un sujet pour cacher d’autres infos ou concurrents.
  • Publier en dernier sur un sujet permet de temporairement être premier facilement.
  • Le buzz prend le pas sur les articles de fond.

Le bon coté des choses est bien sûr que l’on tombe plus souvent sur du contenu actualisé.

 

4 réactions sur “ Google favorise les contenus récents ”

  1. Phipe

    Tout à fait, j’avais d’ailleurs lu en son temps, il y a quelques années que c’était une des techniques utilisées par les boites de e-réputation pour « refaire » une virginité à certains imprudents ayant mis différetns trucs sur internet…. Noyer le poisson…

  2. Tuxicoman Auteur Article

    Donc partir en guerre contre les fake news, c’est compliqué si quelques tweets peuvent facilement prendre le dessus sur une référence documentaire populaire.

    A chaque fois qu’il y a un buzz dans l’actualité c’est très difficile de trouve des éléments contradictoires tant les résultats de Google sont floodés par le buzz.

  3. xhark

    Je me suis aussi rendu compte du phénomène depuis longtemps, et je pense que ça pose un problème car tous les contenus ne sont pas périmables, hors il sont remplacés par des contenus plus récents et souvent moins pertinents.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.