Produits Razer, un usage sous conditions

Si vous envisagez d’acheter un matériel Razer (clavier, souris, etc…) sachez que vous devrez accepter ces conditions de service et donner des informations privées pour avoir le droit d’utiliser leur logiciel de configuration du matériel sous Windows.

C’est fou.

Si on refuse, on a un clavier qui clignote de toutes les couleurs et n’importe comment (comprendre ça pique les yeux). Le passage est donc quasi obligé.

D’autant plus que le surcoût de ce genre de marques est justifié essentiellement par la possibilité de pouvoir configurer les couleurs et les touches macros. Choses impossibles sans le logiciel de Razer.

Dès que vous éteignez leur logiciel, le clavier se remet en mode psychédélique. C’est bien sûr fait exprès pour que Razer ait son mouchard actif.

Sous Linux, c’est un peu mieux, car il y a un driver open-source qui ne collecte pas vos données et qui permet de configurer les couleurs. Mais l’interface graphique est si pourrie que finalement, on s’en sort mieux à configurer les couleurs en Python. Un comble.

De plus, le logiciel Razer pour Linux ne permet pas de configurer les touches macro. Mais il y doit y avoir un outil générique pour faire ça je suppose.

 

3 Comments

Add a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.